Retour

Les études à l’étranger



Actualités et conseils RH

Blog > Infos économiques > Les études à l’étranger

Etudier à l’étranger est un phénomène populaire. Chaque année, des millions d’étudiants traversent les frontières, les océans et les pays pour s’immerger dans une culture différente afin d’avoir la meilleure qualité d’enseignement possible. Les études à l’étranger ne sont pas exemptes de difficultés mais la plupart des étudiants affirment qu’il s’agit d’une expérience enrichissante qui leur sera utile tout au long de leur vie. Pour ceux qui souhaitent peser le pour et le contre d’un prolongement des études dans un autre pays, lisez cet article.

Sortir de sa coquille, se faire de nouveaux amis, explorer le monde, étoffer son CV, voilà autant de raisons qui poussent des nombreux étudiants à quitter leur patrie vers de nouveaux horizons. Et ils se chiffrent par millions dans le monde. En France par exemple, on enregistre une hausse de 50 % d’étudiants français à l’étranger entre 2011 à 2016, soit 900 000 étudiants environ. Une étude effectuée par HSBC avec Edelman Intelligence a révélé que ces étudiants sont dans la tranche d’âge de 17 à 29 ans. Ils poursuivent leurs études dans 11 pays dont l’Allemagne, l’Australie, le Chine, les Etats-Unis, la France, l’Inde, Taiwan, le Royaume-Uni, Singapour et la Malaisie. Le nombre de ces étudiants qui s’expatrient pour étudier dans un autre pays atteint 5 millions dans les quatre coins du globe.

Pour les uns, étudier à l’étranger est une nécessité. Ils ont besoin d’un diplôme reconnu à l’échelle internationale, ce sont notamment des diplômes en informatique, en ingénierie, en commerce ou droit. Dans leur pays, ils ne peuvent pas profiter de cet enseignement de qualité. En élargissant leurs options d’études dans une université étrangère mieux classée, ils peuvent améliorer leur CV et perspectives de carrière. Pour les autres, c’est un excellent moyen de partir à la découverte d’autres cultures et de devenir indépendants tout en mettant à jour leurs expériences linguistiques.

Si le choix d’une destination universitaire dans un autre pays étranger est de plus en plus populaire, c’est qu’il présente de nombreux avantages.

  • En premier lieu, c’est une expérience utile pour grandir. Effectivement, étudier à l’étranger relève d’un vrai parcours de combattant. Le coût et le rythme de la vie ne sont pas nécessairement faciles. Il y a des défis à relever et cela fait partie des avantages. En quittant son zone de confort pour vivre dans un pays loin de sa patrie d’origine, un étudiant fait un pas vers son indépendance et accélère son passage de l’adolescence à l’âge adulte. Il affirme également sa volonté à réussir sa carrière.
  • En s’envolant dans un pays lointain, un étudiant peut aussi partir à la découverte d’une nouvelle culture très différente de la sienne. C’est une nouvelle expérience qui lui permet de voir des choses dont il ne s’attendait pas, de rencontrer de nouveaux visages, d’immerger dans les activités culturelles locales. Il peut aussi en apprendre plus sur la culture de son pays d’accueil et sur lui-même et la différence avec la culture de son propre pays.
  • Etudier à l’étranger est aussi un moyen d’enrichir son CV pour sedémarquer. C’est important car le recrutement dans le milieu professionnel est de plus en plus compétitif à cause du nombre croissant des chercheurs d’emplois. En indiquant la maîtrise totale d’une langue étrangère sur son CV ou un séjour de plusieurs mois ou de plusieurs années dans un pays étranger, un postulant possède un avantage de plus par rapport aux autres.Une fois le diplôme obtenu, de nombreux étudiants décident aussi de rester sur place et de demander un visa de travail. Ainsi, même s’ils décident de rentrer dans leur pays d’origine, ils ont acquis une expérience internationale et ont pu même constituerdes économies.
  • Se faire des nouveaux amis : outre le fait de booster sa confiance en soi, de renforcer sa capacité à se débrouiller en toutes circonstances, partir à l’étranger pour étudier permet également de s’ouvrir à des nouvelles expériences tout en nouant des liens avec les autres étudiants. Certes, on ne peut pas se lier d’amitié avec toutes les personnes qu’on voit, mais il y a de fortes chances de rencontrer un ami pour la vie avec une expérience d’étude à l’international.
  • Un moyen de mettre à jour ses connaissances linguistiques : l’acquisition d’une fluidité linguistique est assurée avec un séjour en immersion. L’apprentissage à l’école ne permet pas de maîtriser totalement une langue étrangère. Il faut généralement être dans le pays et acquérir la spontanéité dans la pratique. Ce séjour permet aussi de bien assimiler les particularités linguistiques et d’améliorer son niveau de langue considérablement.
  • Vivre une aventure inédite : dans tous les pays du monde, les étrangers sont confrontés à des difficultés, des hauts et des bas. Pour les premières semaines, ils sont émerveillés par la découverte de l’environnement et la rencontre avec des nouvelles personnes. Puis, ils devront passer par la phase de rejet du pays d’accueil où ils devront s’ajuster et prendre leurs marques. Vivre dans un autre pays est aussi un moyen de développer ses propres opinions et ses points de vue plutôt qued’accepter celles admises par son pays d’origine. A l’issue de ce séjour dans un environnement nouveau, un étudiant apprend aussi ce qu’il peut réaliser et ce qu’il ne peut pas faire et comment trouver une solution pour gérer une situation difficile.
  • Profiter des bourses d’études et des aides des gouvernements : financer des études à l’étranger ne signifie pas forcément vendre le patrimoine de ses parents. De nombreuses institutions proposent un financement des études des élèves les plus méritants. De plus, une fois sur place, les magasins, les entreprises offrent une réduction pour les étudiants.
  • C’est un moyen pour apprendre à apprécier sa famille et son foyer : vivre loin de ses siens fait oublier les petites querelles et les rivalités entre frères et sœurs. Au retour de l’étudiant expatrié, ces disputes seront oubliées ou les relations deviennent plus fortes.
  • Malgré ces nombreux points positifs d’une étude à l’étranger, s’envoler dans un pays lointain pour étudier présente aussi des inconvénients :
  • Le premier point négatif est le coût de la vie : 71 % des étudiants à l’étranger avouent qu’il est difficile de vivre dans un pays d’accueil. Leurs dépenses concernent notamment le coût des études, les frais de logement et le remboursement des emprunts pour un achat ou voyages qu’ils ont faits pour explorer le pays. Ce problème financier pourrait devenir une source de stress pour eux.
  • Le mal du pays : 90 % des étudiantsà l’étranger disent qu’ils ont le mal du pays. Ce malaise pourrait provenir de leur incapacité d’intégration dans leur pays d’accueil ou du choc culturel. A cela s’ajoutent la barrière linguistique et le sentiment de retrait, ou de rejet de la communauté locale. La recherche de ses repères et l’adaptation dans une nouvelle dynamique est aussi un défi à relever pour les nombreux étudiants. S’ils n’arrivent pas à surmonter cette difficulté, ils ont toujours ce sentiment d’isolement et de nostalgie de leur pays d’origine, de la maison familiale, de l’environnement où ils ont grandi.
  • Le fait de ne plus entendre parler leur langue maternelle : le mal du pays peut réduire leur performance en cours, mais le fait de ne pas avoir un autre étudiant de même origine qu’eux dans la classe peut aussi rendre leur vie sociale plus difficile.

Pour conclure, les études à l’étranger est un moyen de gagner en autonomie et en assurance, mais il faut être ouvert à de nouvelles expériences en sautant dans l’inconnu.

 

Ces articles peuvent vous intéresser ...