Retour

Le marché immobilier en Tunisie



Actualités et conseils RH

Blog > Infos économiques > Le marché immobilier en Tunisie

Le marché immobilier en Tunisie affiche un ralentissement à cause de la hausse des matières premières, l’arrêt des subventions de l’Etat et la pression fiscale. La conjoncture sanitaire se répercute aussi sur le pouvoir d’achat de la population. Malgré cela, le nombre des agents immobiliers n’a pas diminué. Pour y voir plus clair, nous allons faire un tour d’horizon sur les causes de la hausse du prix immobilier, les étapes à suivre pour devenir agent immobilier et les agences immobilières à Ariana dans cet article.

La Tunisie peut se targuer d’avoir de nombreux hôtels, de résidence de luxe et des projets touristiques importants. Malgré cela, le secteur passe actuellement par une crise si auparavant il affiche un dynamisme remarquable. En effet, entre 2009 et 2018, les statistiques indiquent de performances satisfaisantes en termes de nombre de touristes et d’investissement immobilier. Or, l’essor du secteur influe sur la hausse des impôts sur les bâtiments bâtis, la hausse du prix de terrain et des coûts de construction. Ce qui entraîne à son tour la hausse des prix de l’immobilier. Il faut souligner en effet que ce secteur doit recourir à une main-d’œuvre spécialisée, qui devient plus coûteux notamment avec la dépréciation du dinar. De plus, la valorisation des biens à vendre ne dépend pas d’un argus national. Pour la petite info, les statistiques indiquent que les ménages éligibles à un prêt immobilier bancaire sont passés de 80 % à 11,5 % entre 2011 à 2018. Un constant inquiétant qui se répercute aussisur le coût de l’immobilier. Ainsi, malgré la pandémie qui a causé la stagnation de nombreux secteurs, la filière immobilière ne cesse d’afficher une hausse ininterrompue. L’augmentation des prix de logement tourne autour de 9 % pour les appartements, contre 8,6 % pour les maisons individuelles et7,3 % pour les terrains à bâtir.

Face à cette augmentation des prix en perte de vitesse, Fahmi Chaâbane, le président de la chambre nationale des promoteurs immobiliers tunisiens apporte aussi son avis surla hausse des prix immobiliers. Selon lui, ce constat résulte en partie de la révolution dans le pays. Mais d’autres causes peuvent être aussi évoquées comme la hausse du prix de terrain constructible, l’augmentation des prix de matières premières, de la main-d’œuvre, et des impôts ainsi que les montées du taux directeur de la banque centrale de Tunisie à cause de la dégradation de la monnaie locale. A ces problématiques s’ajoutent la difficulté à obtenir du crédit immobilier et le taux élevé de l’inflation. Ce qui fait que l’indice de prix de terrains a presque doublé en 10 ans tandis que le prix de l’immobilier a quadrupléen 2 décennies.En conséquence, les chiffres montrent une baisse du nombre des transactions sur le marché et un déséquilibre entre l’offre et la demande.

Voilà pour l’envolée des prix de l’immobilier dans le pays, mais malgré la stagnation du marché, nombreuses sont aussi les personnes qui souhaitent devenir agent immobilier. Ce métier est à ne pas confondre avec le négociateur immobilier. La différence réside au niveau de la réglementation. L’agent immobilier possède une carte professionnelle tandis que le négociateur est non réglementé car il travaille pour le compte d’un agent. Les activités dece professionnel du secteur immobilier tournent autour de la réalisation des transactions immobilières ou foncières (achat, vente, location…). Il joue le rôle d’intermédiaire entre le vendeur ou le bailleur et l’acheteur ou le locataire.Ses interlocuteurs peuvent être des particuliers ou des professionnels.

Pour mener à bien ses tâches, cet agent doit s’informer sur les opportunités à saisir et tenir compte des besoins des clients. Il doit faire la prospection des nouveaux clients, définir les besoins des chalands, formaliser une demande de transaction, conseiller le client sur les démarches obligatoires liées à un bien immobilier. Il est aussi souvent amené à évaluer la valeur d’un bien, à rédiger la description du bien dans les petites s annonces sur internet ou les réseaux sociaux en le valorisant puisà le présenter au client. Si ce dernier est intéressé par l’achat ou la location après la visite, il lui renseigne sur les conditions d’acquisition ou les modalités du compromis de vente ou de bail. L’agent immobilier effectue aussi la transaction immobilière et conseille le client sur les démarches administratives. Outre ces missions, l’agent immobilier réalise également sa propre gestion comptable et la gestion administrative de ses activités.

Comme il s’agit d’un métier de ventes et de médiation, il lui faut posséder des qualités comme la diplomatie, les capacités d’organisation, le goût du contact humain, le bon sens commercial, l’art de la persuasion et le dynamisme.En outre, il doit savoir les règlements en vigueur sur les biens immobiliers,les techniques de vente, les principes de la relation client et la gestion administrative. Il doit aussi être apte à manipuler les logiciels comptables et les outils bureautiques et comment faire des transactions immobilières.

Les diplômes comme le bac+2 à bac+5 ouvrent la voie à la pratique de ce métier. Il existe également plusieurs formations permettant de se spécialiser dans un domaine précis comme le management du patrimoine ou de l’immobilier. Toutefois, un titulaire de BTS profession immobilière peut aussi devenir agent immobilier s’il a le potentiel nécessaire pour ce métier.

Concernant les rémunérations de cet agent qui peut travailler à son propre compte ou en tant que salarié, il prend des commissions en proportion de ventes réalisées. Ce qui peut se révéler juteux en cas de bons résultats. Il convient cependant de noter que ce professionnel a des horaires très irréguliers et que ses revenus sont très variables. C’est aussi un métier qu’on ne peut pas s’improviser.

L’agent immobilier peut être responsable d’une agence immobilière ou travailler au sein de cette structure.Le recours à une agence immobilière est incontournable si l’on souhaite accéder à une affaire intéressante en termes du coût et de l’emplacement.Elle possède aussi l’expertise nécessaire pour l’estimation de la valeur réelle d’un bien en proportion des prix pratiqués sur le marché. Le gouvernorat d’Ariana(Grand Tunis) en tant qu’une des villes les plus peuplées de la banlieue tunisienne possède une dizaine d’agences immobilières qui permettent de mettre en relation les locataires/acheteurs d’un bien immobilier et les propriétaires/vendeurs. Parmi ces agences, on peut citer Re/Max, la vitrine immo, Technocasa, Bestimmo, Univers immobilier, Yosraetc.

Chaque agence immobilière a ses spécificités.

  • L’agence immobilièreYosra met par exemple en vente ou en location des biens d’exception (duplex, appartement)dans des quartiers d’affaires ou résidentiels proches de Tunis et de l’aéroport. L’agence active depuis 14 ans a des clients comme les ambassades, les hommes d’affaires, les entrepreneurs…
  • le Groupe Technocasa, actif dans ce secteur depuis 35 ans, propose aussi la vente ou la location de maisons, appartements, terrains dans les villes tunisiennes. Ce groupe de 3 100 agences immobilières prend la forme d’un réseau d’agence d’intermédiation immobilier en franchise.
  • Re/Max consultants se spécialise également dans l’immobilier de luxe. Il s’occupe de la recherche de villas, bureaux, locaux commerciaux à vendre ou à louer selon la demande des clients.
  • L’agence Bestimmo, quant à elle, propose des appartements à vendre, des terrains ou des locaux et des bureaux à louer.

 

Ces articles peuvent vous intéresser ...