Retour

Zoom sur les nouvelles technologies



Actualités et conseils RH

Blog > Infos économiques > Zoom sur les nouvelles technologies

La fin du 20ème siècle et le début de ce nouveau siècle sont marqués par l’automatisation de nombreux services dû l’avancée des nouvelles technologies. La révolution numérique améliore le quotidien de l’homme et des entreprises à bien des égards. Cependant, ces innovations technologiques ne sont pas sans inconvénients. Tour d’horizon sur la définition des nouvelles technologies, les nouvelles technologies de communication et son impact sur le travail.

Notre société moderne est très orientée vers les découvertes dans le domaine de la technologie. Ce terme englobe dans le sens large les technologies de pointe mais également les NTIC, c’est-à-dire l’univers de l’informatique, de l’audiovisuel, de l’internet, des multimédia qui facilite la communication des utilisateurs. Les nouvelles technologies recouvrent ainsi les techniques et innovations qui permettent à l’être humain d’accéder à des appareils ou à des machines robotisés. Ce domaine a pris son essor dans les années 90 et s’est beaucoup développé depuis cette décennie. Preuve en est l’accès à l’internet à haut débit dans la plupart des régions du monde et les prix abordables des téléphones portables. L’avancée technologique prend une place importante dans l’économie et le mode de vie des pays développés et émergeants si on en juge par l’explosion de vente des appareils électro-ménagers, numériques et informatiques dans ces pays. Le NTIC est aussi d’une grande utilité pour contrôler et surveiller les activités des salariés dans les entreprises. Parmi les avancées technologiques du TIC, on peut citer aussi la reconnaissance vocale ou faciale, les véhicules sans conducteurs, les synthétiseurs vocaux, la gestion de la forêt à travers la traçabilité des bois, la télémédecine, le paiement par empreinte vocale etc. Les domaines d’intervention des nouvelles technologies sont vastes et elles sont susceptibles d’entraîner une fracture numérique entre les générations et avec les pays moins développés. En effet, si l’accès à internet à très haut débit est courant dans les pays riches, cela constitue encore un luxe hors de portée pour la plupart des ménages dans les pays en développement. Et malgré la production des appareils téléphoniques multifonctions à des prix très accessibles, seul un petit pourcentage de la population des pays pauvres manipulent et transmettent l’information à travers l’internet.

Ce terme englobe les technologies facilitant le traitement des informations numériques et leur transmission. Ce domaine en forte évolution a tiré son source dans les siècles passés avec l’invention de l’écriture sur papier, de l’imprimerie, de téléphone et de l’ordinateur. Pour info, le statistique indique 25 millions d’internautes en l’an 2000 alors que 20 ans plus tard, nous sommes à plus de 200 millions d’internautes, une dizaine de millions de sites internet, et des milliards de pages web. On retrouve aussi un nombre incroyable de moteurs de recherche environnant le nombre de 1600. Et que penser du plus petit téléphone du monde, le Zanco Tiny 11 de la taille d’un pouce et qui permet une communication en 2G pendant 3 heures sans recharge et d’envoyer des SMS de la taille d’une tête d’épingle ! Quant aux téléphones les plus performants, on en retrouve des modèles avec des prouesses techniques impressionnantes avec des vidées et animations extrêmement fluides, triple capteurs, batterie endurante, recharge rapide… Mais les innovations les plus utiles au quotidien dans le domaine de NTIC sont sûrement les appareils connectés, des objets permettant d’améliorer la sécurité et le contrôle d’un habitat tout en envoyant une alerte en cas de problème. Ces objets connectés ne sont pas uniquement utilisés à domicile. Les centres hospitaliers s’en servent aussi pour télésurveiller et suivre l’état des patients diabétiques. Et pendant cette crise sanitaire de coronavirus, on en trouve des lunettes à réalité augmentée qui affiche la température des passants afin de repérer plus facilement les personnes porteuses du virus. Le développement de l’internet joue un rôle important dans la diffusion de technologies de l’information et de la communication (TIC).

Selon les chiffres, en 2006, seuls 74 % des Français ayant des revenus supérieurs sont étaient connectés à l’internet avec leur ordinateur personnel contre 38 % pour les ouvriers. Mais le gouvernement a fait des efforts pour étendre le haut débit dans le territoire et équiper les catégories sociales moins favorisées avec les appareils informatiques. A tel point qu’aujourd’hui, on peut dire que presque la grande majorité des Français toutes couches confondus ont des ordinateurs à domicile et peuvent se connecter à l’internet.

En fait, les technologies envahissent notre quotidien. Depuis les tickets de transport de bus et de métro, en passant par la déclaration de ses revenus en ligne jusqu’à l’identification biométrique dans les bâtiments et services administratifs, ce ne sont plus uniquement les jeunes qui se familiarisent avec l’intelligence artificielle et la robotique mais tout le monde. Les plus réfractaires à ces évolutions technologiques pensent que ces appareils vont remplacer leur travail et les envoyer au chômage. D’autres anticipent un bouleversement, une déstabilisation de leur vie quotidienne à cause des changements apportés par ces innovations. En effet, l’exemple le plus frappant est la disparition du commerce de détail. Le petit épicier sympathique a dû fermer sa porte à cause de l’apparition des hypermarchés et le développement de la vente à distance. Mais cette influence sur l’organisation de travail est inévitable surtout lorsqu’on sait que la connexion est possible partout même dans les régions les plus retirées.

Notons d’abord que les nouvelles technologies apportent de bienfaits mais aussi quelques désavantages dans notre vie au quotidien. Les appareils téléphoniques peuvent causer la déconcentration et perturber les esprits. Ils affectent aussi la relation humaine et favorisent la paresse intellectuelle. Sans mentionner les risques sur la santé comme le cancer de cerveau, les problèmes de nerfs suite à une addiction à ces appareils, la dégradation de qualité de vie. Cependant, les ordinateurs et téléphones aident à entrer rapidement en communication avec des personnes à l’autre bout du monde. Ils s’adaptent aussi à des personnes souffrant de perte d’autonomie et aux personnes avancées en âge. Et ils facilitent la recherche d’information.

Concernant l’impact de la nouvelle technologie dans la vie professionnelle, l’ordinateur connecté à l’internet permet de travailler chez soi tout en discutant avec ses collègues à distance. Ce qui permet de réduire le coût de l’exploitation pour l’entreprise tout en améliorant la performance des télétravailleurs. Le développement des moyens de communication allège aussi la charge de travail.

Toutefois, il faut retenir que les avancées technologiques ne sont pas infaillibles. Le cloud optimise la productivité des utilisateurs. Les mises à jour ne risquent pas d’interrompre le travail des collaborateurs. Mais les pannes et les dysfonctionnements pourraient toujours arriver par exemple suite à une catastrophe écologique ou un accident grave comme un incendie. Les risques d’interruption d’activité pourraient alors survenir.

Par ailleurs, l’utilisation excessive du numérique pourrait aussi avoir un effet néfaste sur la santé des salariés. Et ce malgré le droit à la déconnexion en vigueur en France depuis 2017. En Tunisie, ce droit n’est pas encore reconnu. Les nouvelles technologies pourraient aussi causer du stress à certains collaborateurs qui n’arrivent pas à les maîtriser ou qui voient leur relation sociale avec les autres employés altérée à cause du bouleversement. En bref, une bonne communication sur l’utilisation des nouvelles technologies est nécessaire dans l’entreprise afin de tirer profit de la transformation numérique tout en évitant ses mauvais effets.

 

Ces articles peuvent vous intéresser ...